RSS

Archives de Catégorie: birmanie

Image

Cuisine de Birmanie

 
1 commentaire

Publié par le 12 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

HPA – AN

26 11 15
Nous sommes à HPA-AN, chez les karens, au sud de la Birmanie, pour voir de nombreuses grottes. Notre guest house Le Golden Sky est repérable avec sa façade rouge et jaune. Cliquante et kitsch, je retiendrai la splendide terrasse, côté arrière donnant sur la vie agricole des rizières birmanes, avec le fleuve twanlwin, lent et sinueux et à l’horizon…des montagnes au sommet en forme de stalagmites. C’est d’une beauté reposante.

 

27 11 15
Le fils de l’hôtelière sera notre driveur (en pick up) pour la journée visites des grottes. Delphine et Lisa nous accompagnent. Nous visiterons 4 sites majeurs.
YATHE PYAN
KAW GOON
KYAU KALAT
SADDAN
L’entrée est toujours à une centaine de mètres du sol. Une grande faille dans la roche, qui se prolonge à l’intérieur suivant le passage l’eau. (l’esprit Padirac est là)
Si les parois sont l’œuvre de la nature, l’homme a scéllé ses croyances et son sacré en ajoutant son dieu de partout visible, posé sur des plates formes en béton pour le rendre aisé d’accès, même dans les boyaux reculées un peu dans la pénombre.
Cath s’y cogne la tête et moi je crains le dérapage, on est bien sur, pieds nus et avec des loupiotes.
Nous restons en retrait devant la ferveur et le dépôt des offrandes en fleurs et en billets de banques.
Nous sommes nombreux et seuls étrangers, alors ma Cath fait autant de photos des lieux qu’elle a de demandes de Birmans pour poser avec nous. On fait des heureux, semble-t-il ?
Aujourd’hui, c’est la fête de la fin des lumières, alors pas d’école, et on assiste à des défilés de gens heureux et bruyants pour bénir les offrandes destinés aux monastères. C’est coloré de tous les costumes de fêtes karens. On assiste (quelle chance, on a) a de nombreux défilés de danses avec
musiques de percussions.

LUMBINI garden. 11000 Bouddhas assis sur une stèle + une pagode et un temple. Le tout au pied d’une montagne sacré, le mont Zwe Ga Bin

Oui, oui, c’est du beau, mais nous saturons, ce soir….

Sur les chemins poussiéreux et cabossés du retour, notre driveur enfonce l’accélérateur, histoire de faire crier les filles à l’arrière. Il se contrefiche de mes recommandations. L’effet bétél est là.
Il nous lâché au milieu d’un embouteillage monstre, nous allons assister au lâcher de ballons de 5m de H et allumé avec une botte de foin. La foule est joyeuse et dansante, nous sommes filmés par la télé locale. La musique est techno-housse avec entre autres, une marseillaise revu aux paroles légères, bien sûr incompréhensible des locaux.

La coutume est que les commerçants offrent le souper chantant dans la rue. Notre hôtelière nous servira la bonne soupe avec son seyau (sceau) et sa louche.

Superbe journée.

 

 

 
1 commentaire

Publié par le 6 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

Le Lac INLE – 21 nov 2015

21 11 15
Descente du bus de nuit à 4h du mat, à Nyaungshwe. On est un peu sonné avec toutes les secousses et virages de la nuit. Bruu, c’est frisquet à matin. On saute dans un pickup, le driveur s’est bâché le dos, mais rien pour nous. En 2 temps rapides et 3 virages serrés ( çà fait crier les filles, qui nous accompagnent) on est à la guest house Little Inn Nawng Kham. Il réveille l’hôtelier qui nous jette sur la mezzanine. Il finit sa nuit bruyamment à côté de nous.(plus de chambre de dispo , nous devrons attendre le petit matin …)
Dans la journée assez française. (beaucoup de lecteurs du routard) on échange les infos sur le comment , le combien çà coûte, la virée sur lac pour le lendemain.

22 11 15
5h30, départ pour Le Lac Inlé, avec Delphine et Lisa, en pirogue en teck, de 15m. Il fait nuit noire.
Le Sunrise est lent, doux, beau, et réchauffant. Nos yeux ont cherché l’horizon. Nous sommes bien sur le fameux lac entourés de montagnes et puis, on suppose, on distingue, oui, c’est eux, ils sont là accroupis sur leurs barques. Les fischermans semblent concentrés à scruter l’eau, alors on file vers le sud du lac.
On descend de la barque pour rencontrer une ethnie de modestes gens accueillants et souriants qui s’empressent d’étaler leurs petites fabrications sur une planche et 2 cageots.
Ici, on vend pour les touristes et entre eux, se négocie le fagot de bois , la charrette et la paire de bœux.
Retour au centre du lac, et découverte du village aux maisons de bois sur pilotis. Ce sont des maisons simples et individuelles avec des bardages en pandanus et toits en tôles ondulées. La zone pilotis est pour le stationnement des barques et le bric à brac qui suit. Au dessus, la zone habitation est fermées avec de simples volets de bois. Les liaisons se font avec un enchevêtrement de passerelles. C’est un vrai travail de pêcheur-charpentier commencé, il y a 150 ans et toujours entretenu. Bravo et respect pour ces hommes.
Il y a une vie sur le lac Inlé. On verra l’école,l’artisanat de nombreux métiers.
La fabrique de tissus à partir de fibres de lotus.
La fabrique de bijoux en argent.
La fabrique de cigares, en autres parfums, l’Anis.
La fabrique des ombrelles.
La fabrique de barques.
Les jardins flottants.

Un temple en dur avec son stupa. Les pieux ont dû être très nombreux. Le Big B trône et protège son peuple. Je reconnais une réelle ferveur de ces gens qui ont peu et qui donnent pour leur foi.

En fin d’aprèm, les fischermans œuvrent. Ils lèvent leurs filets, un pied sur la barque et l’autre tendu qui enroule la pagaie, jusqu’au creux de l’épaule leur permettant de manœuvrer la barque. Un beau geste lent, sûr, maîtrisé, ce sont de vrais équilibristes. Nous sommes admiratifs. Les clichés sont nombreux. C’est simplement beau avec le coucher de soleil derrière les montagnes.

La réalité est que les filets sont vides. Le poisson devient rare. Le lac s’envase et a perdu un tiers de sa surface depuis 50 ans. Pollution aussi, avec les moteurs des bateaux et la modernité que ces gens veulent. Alors, les jours de pêches seraient-ils comptés ? Ces hommes ne vont pas faire semblants ,longtemps.
L’économie d’aujourd’hui est basée sur les touristes qui viennent voir ces pêcheurs uniques aux monde.

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

BAGAN 17 November 2015

BAGAN. On pose notre sac au petit patelin NYAUNG OO, près du site. C’est le village simple, pratique, avec ses maisons en dur au rdc pour les métiers , et en bois pour l’habitation a l’étage .
La vie de rue est animée par ses échoppes à 2 roues, où à même le sol.
Mobylettes, voitures et camions donnent poussières et circulations aléatoires.🙈
Les odeurs viennent des profonds caniveaux, peu souvent fermés .😷

En scoot électrique, on file voir la sublime BAGAN. La plus grande concentration de pagodes, stupas, et temples au monde. Nous sommes en Birmanie.
Sur 42 km2, il y a 2000 temples. C’est un rêve pour les yeux. Un patrimoine fabuleux laissé par 3 rois consécutifs un peu fou de Bouddha et surtout grâce à tout un peuple corvéable. Chantiers du XI et XII ème siècle.
D’architecture différente, ces œuvres sont élégantes et nous ravissent. Le culte est là. Les big B sont fleuris et astiqués par des hommes uniquement.
Nous scoottons dans tous les sens pour les voir et revoir.( avec les chaussures de sécurité birmane, les tongues 👣comme il se doit, et c’est facile ainsi pour entrer dans les lieux de culte)
Nous voyagerons ainsi 3 jours pour s’imprégner du site, et le dernier, je pousserai le vilain scoot qui n’avait plus d’énergie. 💣😡
Le jour suivant, on grimpe dans le panier en osier pour aller vers le ciel. Waaooouuuuhhhh!!!!
Tous les superlatifs ne suffisent pas.
Du très grand bonheur.

 
4 Commentaires

Publié par le 4 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

De Mandalay à Bagan sur l’Irrawaddy

Nous embarquons sur un vieux bateau à touristes. La dernière couche de peinture cache presque tout et les marches d’accès au pont supérieur ne sont pas toutes de la même hauteur. On se love dans la chaise longue locale en bambou. 8h pour 180km, çà à bien raidi nos os, ouille..
Ce grand fleuve salutaire pour les cultures est d’utilité de tous pour la cuisine et toutes les toilettes.
Les femmes remuent l’eau d’un revers de main avant de remplir le sceau.
J’aimerai que le diesel crasseux de notre barge soit moins polluant.
Le retrait du fleuve en saison sèche est très cultivé avec des bœufs. Nous verrons beaucoup de personnes à l’œuvre et à coté, leur simple masure de bambou et pandanus. C’est rudimentaire à faire réfléchir sur notre vie, aperçu de nombreuses pagodes.
Au loin, les pagodes dorées sont nombreuses, plus on se rapproche de l’arrivée.
Des madriers sont jetés sur la berge vaseuse et on débarque ainsi entourés de jeunes birmans criant de joies à notre descente. C’est chaleureux et sincère. L’accueil birman aux sourire rouge, chemise ouverte,longwy et tongues.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 3 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

Autour de MANDALAY

15 novembre 2015
2eme  étape de notre voyage, visite des sites autour de MANDALAY

Lire article sur MANDALAY publié le 24 novembre

 
2 Commentaires

Publié par le 1 décembre 2015 dans birmanie

 
Image

Birmanie – YANGOON 1ère Étape

 
4 Commentaires

Publié par le 27 novembre 2015 dans birmanie

 

Mandalay (15 nov 2015)

De l’avis de nombreux voyageurs, nous prenons un taxi pour la journée avec qui nous ferons le tour des sites principaux.
La pagode Mahamuni est dans un bon jus d’authenticitée. Les années sont là et chaque génération à ajoutée sa feuille d’or, et surtout, sur le ventre maintenant déformé de Bouddha. 2 jeunes tourtereaux beaux d’amours unissaient leurs vies avec la bénédiction de Bouddha et de leurs grandes familles. Un brun solennel et beaucoup de ferveur.
Notre présence est admise et je suis sollicité pour coller une feuille d’or moyennant un don.
Cath, n’y aura pas accès, les femmes doivent se tenir derrière les barrières, alors, on change rien, et on va voir ailleurs.

Le monastère de Managandhayon, c’est l’école des jeunes moines réservée aux défavorisés. Je crois en ces jeunes qui sont concentrés et fervents. Les gestes ne trompent pas.
Le problème, c’est nous les occidentaux qui sommes trop nombreux à les regarder comme des bêtes curieuses.
De l’avis de notre chauffeur, ce sera interdit au public, sous peu.

La pagode U Ponya se mérite par l’accès (quelques centaines de marches ) une pause s’impose à l’arrivée, nous sommes défaits et les locaux sourient rouges ( suite à la chique du bétel) de nous voir(moqueries sans doute)
Que c’est beau !! et avec super panorama. Cath appuie sur le bouton, le « Canon » chauffe.

Le Pont D’ U Bein, d’ une histoire de roi et de moines, il ne reste qu’une passerelle de 1200m en teck où romantisme avec le sunset seraient ici. Nous n’avons rien trouvé. Beaucoup trop de touristes !
Mais, mais, des mariés à la française, les pieds dans les marécages se faisaient la pause devant leurs photographes. Notre style de vie s’exporte, tout n’est pas négatif.

Ces sites devraient être sur la toile.
Phil

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 novembre 2015 dans birmanie

 
Image

Connexion internet

 

Merci pour tous vos petits messages,

Des News et des photos pour plus tard, faute de connexion performante d internet ,  c’est déjà la galère de laisser un petit texte … Mais tout va bien , nous sommes à bagan …

Cath et Phil

 
3 Commentaires

Publié par le 17 novembre 2015 dans birmanie

 
Image

Notre France 14 nov 2015

Ici, à Mandalay, nous échangeons entre français et déplorons cette catastrophe.
Une anglaise rencontrée dans la rue était également choquée par ces événements . C’est chaud bouillant dans les cœurs.
Mon voisin de tablette à son meilleur ami qui a reçu une balle dans le ventre au bataclan. Tous les européens cherchent des infos sur les attentats de France.
C’est un drame qui nous émeut tous ici, loin de vous.

Cath et Phil

 
6 Commentaires

Publié par le 14 novembre 2015 dans birmanie